HERITAGE DE LA DROITE

Publié le par regis-andre

Doux dépose son bilan

Par Sylvaine Salliou  

Le leader européen de la volaille s'est déclaré en cessation de paiement, les syndicats l'ont appris ce matin.

Le leader européen de la volaille a déposé son bilan, les syndicats l'ont appris ce matin. Les salariés de Chateaulin quittent leur poste actuellement pour se rassembler devant l'usine. Certaines chaînes ont arrêté plus tôt ce matin. Certains éleveurs auraient stoppé les livraisons.

Deux solutions possibles

 

 

L’audience se tient en ce moment même à huis-clos au tribunal de commerce de Quimper. Le délibéré est attendu à 14 h. Les salariés sont convoqués à la même heure au siège du groupe à Châteaulin pour une communication de la direction. Ils sont en train de quitter l'usine et de rejoindre le siège d'ores et déjà.

Il y a deux solutions possibles. Soit le tribunal de commerce se prononce cet AM sur une éventuelle mise en redressement judiciaire ou une liquidation,  peu probable.



Quelques heures avant cette annonce, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait déclaré sur BFM que les "banques étaient mobilisées pour éviter le dépôt de bilan du groupe Doux".

3400 salariés dans l'attente

 

Le leader européen de la volaille et qui emploie 3 400 personnes en France, essentiellement en Bretagne, connaît de graves difficultés, avec une dette globale se de plus de 430 millions d’euros. L’entreprise "a un problème de financement, le gouvernement est à l’action pour mobiliser les banques pour éviter le dépôt de bilan", a indiqué Jean Marc Ayrault.

 

De son côté, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a déclaré vouloir "éviter que la filière volaille française […] soit déstabilisée". Le ministre a indiqué dans un communiqué jeudi soir suivre "avec une attention particulière la situation des 800 éleveurs qui sont les fournisseurs du groupe"


 

Commenter cet article