sarko et copé se plantent

Publié le par regis-andre

Syrie: Copé dénonce "l'inertie" française et demande à Hollande de "revenir à Paris"

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, dénonce "l'inertie de la diplomatie française" sur le dossier syrien et demande au président François Hollande d'interrompre ses vacances pour prendre "une initiative diplomatique forte", dans un entretien au Figaro de vendredi.

Photographe : Charly Triballeau :: Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, le 19 juillet 2012 à Paris photo : Charly Triballeau, AFP

M. Copé approuve l'intervention de l'ex-chef d'Etat Nicolas Sarkozy et ses critiques implicites de l'action française.

"Il a eu raison, évidemment. Je suis très préoccupé par l'inertie de la diplomatie française dont le chef, François Hollande, omniprésent sur son lieu de villégiature, est totalement absent sur la scène internationale", affirme le député-maire de Meaux.

Pour M. Copé, l'envoi de matériel humanitaire par la France, comme cela a commencé jeudi, "aussi utile soit-il, ne peut tenir lieu d'action diplomatique forte".

Le leader du principal parti d'opposition estime que "le président de la République devrait revenir à Paris, contacter ses homologues et les rencontrer, bref, prendre directement en charge la conduite de la diplomatie française comme le veut la tradition lorsque les droits de l'Homme sont menacés".

Jean-François Copé précise ne pas préconiser "une option militaire à tous crins", que "les Français ne souhaitent pas", mais "plaide pour une initiative diplomatique forte, conforme à la tradition et au rang de la France".

Défendant Nicolas Sarkozy, très critiqué à gauche après sa prise de position, M. Copé souligne que l'ancien président "a dû gérer trois crises majeures de natures très différentes: Géorgie, Côte d'Ivoire et Libye" et que, "chaque fois, il a su prendre le leadership, innover, faire preuve d'audace et entraîner la communauté internationale".

____________________________________________________________________________________________

MONSIEUR COPE , on sait bien que les élections approchent dans votre parti toute fois , vous oubliez que la france vote toutes les résolutions du conseil de sécurité .

Vous oubliez aussi que le président se trouve là ou il a le moyen d'agir au fort de Brégançon , qu'a la fin de son mandat Nicolas Sarkozy  n'a pas été très éfficace sur ce sujert a la fin de son mandat .

Alors que dans cette affaire l'u m p devrait faire front avec le gouvernement  il se contente de créer la polémique ce qui vous retombe tout naturellement sur le nez .

   

Commenter cet article